top of page

Retrouver le côté sacré de la vie dans notre habitat et au travail

Aujourd'hui, l'aspect sacré de la vie est parfois mis entre parenthèse au vu de nos défis quotidiens et de l'impact croissant de notre hyper-connectivité. Toujours en présence, et pouvant être sollicité à tout moment. Comment préserver un moment pour soi, dans son habitat ou au sein de son espace de travail?



Le sacré à la maison.

Pour le dire en mots qui n'appartiennent pas à une religion, c'est la facette en nous qui cherche à se recueillir, à contempler, à cultiver le beau et à se relier.


Dans chaque culture, cette aspect de la vie est présent, chacune le manifestant avec sa propre singularité. Chez nous, cela va de la simple bougie, au fait de créer et constituer un autel. On peut le faire pour la beauté esthétique, pour garder un lien avec notre culture ou notre religion, ou encore pour y adorer une figure de la pop culture.


Au delà de la forme que prend cet espace chez nous, l'important c'est qu'il nous permet de nous relier à quelque chose qui nous inspire, qui nous fait rêver et nous fait tendre vers une vie plus sereine et harmonieuse.


Les rites et rituels sont nombreux en ce sens. Au Japon, ceux qui pratiquent le shintoïsme (chaque objet ayant un esprit), vont saluer la maison comme nous dirions bonjour à un proche ou un ami. D'autres optent pour des pratiques neutres, comme le passage d'encens et de sauge, afin de purifier les lieux, et ainsi favoriser des énergies saines, légères et agréables.


L'important est de trouver notre propre rituel, ou notre propre disposition qui nous permettent de cultiver une relation saine à notre environnement.


En prenant soin de cette dimension de notre être, nous favorisons notre éveil et notre croissance spirituelle. Petit à petit, nous nous ouvrons vers de nouvelles disciplines et pratiques.



Adopter une pratique sacrée chez soi ou au travail.

Par une pratique sacrée, on entend non pas une religion, mais un exercice nous permettant de nous relier à des parts plus profondes de notre être. Cela devient commun aujourd'hui avec la pratique du yoga ou de la méditation qui se démocratise. Seulement, pas toujours évident à mettre en place chez soi.


Ce dont nous avons besoin, c'est de créer un environnement favorable à la détente, au retrait des sens (donc mettre sur off les sollicitations extérieures), et au recueillement. Il peut s'agir d'un espace dans une chambre non utilisée, d'un tapis de yoga que nous disposons à un endroit singulier.


Selon nos situations, l'idéal est de favoriser une pièce ou un espace où nous ne serons pas dérangés. Il peut aussi s'agir pour les plus timides d'un espace pour faire des étirements, des exercices de respiration ou de cohérence cardiaque. Ces pratiques plus scientifiques ou laïques, amènent à des états internes qui nous font contacter notre propre sacralité.


L'idéal pour se relier étant de mettre en place une routine quotidienne. Cinq minutes par jour suffisent pour commencer. Cela peut être dès le réveil avant toute sollicitation du conjoint, des personnes avec lesquelles on vit ou de nos enfants.


Pour ce qui est du travail. Il est possible de passer le message, en posant par exemple un objet sur le bureau signifiant que vous ne souhaitez pas être dérangé durant les 5 prochaines minutes. Cela s'installe petit à petit dans les habitudes personnelles, familiales ou professionnelles.



Honorer le sacré chez soi ou au travail, par le choix des objets.

Une autre manière de faire, est celle de ramener de la végétation. Celle-ci symbolise par essence la vie et son aspect sacré. Sans forêt, pas d'espace refuge ni de ré-oxygénation de l'air, donc asphyxie sur tous les plans. Les objets qui sont en lien avec la nature seront très appréciés, par leur symbolique ainsi que leur vitalité, différente d'une matière en plastique par exemple. Esthétique peut-être mais vide dans son essence.


Pour ce qui est de la divinité, là c'est plus délicat, chez soi, nous sommes libres de nos goûts et cultures. Au travail, il faudra faire avec les mœurs locales. Certains ont des effigies de yoga ou Starwars, facilement acceptée. Dès que ça touche à une représentation d'une divinité, cela risque de vous attirer débat, conflit et autres questionnements. Ce n'est pas le but recherché. Rester discret est aussi faire preuve de sagesse.


Certains effets comme les encens peuvent aussi être contre-indiqués, il existe beaucoup de solutions plus douces comme les diffuseurs d'huile essentielle qui agresserons moins que la fumée.


Enfin c'est à votre créativité qu'il faut faire appel pour imaginer et mettre en place votre propre espace de pratique / détente / relaxation. Il sera bienvenu à la maison comme au travail en permettant à ses usagers de se ressourcer, se recentrer et ainsi être à nouveau pleinement disponibles et ouverts à saisir l'inspiration du moment.


Qui sait, celle-ci venant peut-être comme un message en attente ou une synchronicité. Toujours, lorsque nous faisons silence, nous découvrons que nous sommes guidés, sûrement par la Vie, pour tendre vers plus d'harmonie en nos demeures et lieux fréquentés.




Envie d'aller plus loin

Faire harmoniser son lieu de vie ou lieu de travail permet de contribuer à la fluidité et la bonne circulation des échanges, des êtres et des relations.


Ce serait un plaisir de vous faire découvrir ces disciplines nouvelles et émergentes.


Au plaisir de vous lire et de partager.


Théo.


Comments


bottom of page