top of page

Qu'entend-on par médium ou médiumnité ?

L'imaginaire collectif est riche. Du film 6ième sens, aux personnages de la voyante présents dans de nombreux films fantastiques ainsi que ceux propres au genre horreur cherchant à communiquer avec les morts.


Comment y voir clair entre nos projections et intuitions sur le sujet ?



Le médium dans toute sa splendeur.

Par définition, le médium est un intermédiaire.


Tout comme nos outils de télécommunication sont des médias permettant des échanges sur divers canaux.


Le médium possède une fonction similaire. Bien entendu, n'ayant pas d'instrument scientifique de mesure pour capter et percevoir ce qu'il perçoit. La science et la médecine classique range la pratique dans la case ésotérique, à savoir, réservée à des initiés. Donc pas réellement de support ou de soutien pour nier ou affirmer leur existence faute de preuves "tangibles".


Après explorations, ce que l'on observe sur le sujet est qu'il existe différents types de médiumnités. Celles-ci font usage des différents sujets en "clair-quelque chose".


Le clair-ressenti donne à la personne des informations kinesthésique en lien avec une personne ou scène vécue ou à venir.

La clair voyance donne à voir des images mentales ou des images qui se superposent à la réalité, offrant leur lot d'information sur les lieux et ce qui s'y est passé. C'est à l'égal des studios de cinéma qui ajoute des textures sur fond vert, un surcroit d'information pour mieux nous immerger dans le contexte du film.

La clair audience donne à entendre, murmure, son, voix. Le médium ayant pour tâche de distinguer ou identifier l'émetteur. Comme une fréquence radio que l'on capte. Il faut s'assurer que nous ne sommes pas tombés sur radio pirate.

La clair connaissance donne accès à une forme de banque de donnée, on sait ce qu'il faut faire sans avoir étudier au préalable le sujet. Tout comme Wikipédia nous relie à un vaste champ de connaissance.


Ce sont des ressentis comme la palette large des sens, avec l'ultra violet et l'ultra rouge ou les ultrasons. Certains ont des sensibilités leur permettant de voir les fragrances subtiles ou ont développé leur sensibilité pour se faire.


Combien de couleurs percevez-vous ? Combien en percevrait un médium ?


Ces simples questions nous invitent à regarder vraiment ce qui nous entoure. Alors on en perçoit bien plus de détails qui nous échappent en temps ordinaire...


Le rôle du médium...

Il est à l'égal d'un récepteur. Les différents canaux de communication auxquels il a accès lui permettent de percevoir au-delà des fragrances du visible. L'infra rouge et l'ultra violet existent pourtant et ne sont pas visibles à l'œil nu. Néanmoins, comme ils jouissent d'une preuve scientifique de leur existence, on accepte plus sereinement l'idée.


Ce qui dérange, c'est parfois les conditions d'usage de la médiumnité.


C'est à dire, une personne en deuil cherchant à contacter un défunt. On embrasse alors pas moins de trois sujets délicats pour nos cultures.

-Le rapport à notre propre mortalité

-Le deuil

-L'existence d'une vie après la mort


Cela représente donc trois gaps majeurs avec lesquels doit jongler notre psyché... Et lorsque nous nous présentons comme cartésien, difficile d'adhérer sans avoir un vécu ou eu une expérience allant dans ce sens.


Pour le médium en lui-même, il faut le voir comme le facteur. Il est responsable de la réception du courrier et de transmettre le message à la personne à qui il est destiné. Ni plus ni moins. Son talent réside dans sa capacité d'intermédiaire et de s'assurer de la qualité de réception du message sans farceur interposé.


Tout le monde peut-il le faire ?

Bien entendu, certains ont ces prédispositions depuis leur tendre enfance. Prédisposition avec laquelle il n'est pas toujours aisé de vivre au quotidien sans compréhension extérieure ni reconnaissance de la société. Chacun se construit alors avec les ressources disponibles et sa propre histoire. Un médium reste un humain avec ses propres sensibilités et difficultés. Alors entre exubérance et discrétion sur le sujet, chacun fait son choix.


Ces talents peuvent aussi se développer selon nos pratiques. Étant reliés à notre sensibilité, plus nous cultivons celle-ci, plus elle se développe. Comme l'artiste cultivant son art et parfois touchant un état de grâce lors de l'une de ses créations. Cette fameuse sensation : "un ange qui passe", qui ne l'a jamais goûtée ?


Alors oui développer une compétence de type médiumnité est possible, mais comme toute discipline cela demandera un cadre adapté pour éviter les nombreuses errances et fausses routes en lien avec ces pratiques. La maîtrise du sujet venant par l'exercice, l'expérience et la validation par des pairs connaissant le métier.



Curieux de faire le point sur votre part de médiumnité, ou votre attrait sur le sujet ?


Discutons-en ensembles lors d'une séance. Je me ferais le plaisir de partager 6 années de recherche sur le sujet.


Au plaisir d'échanger, de vous accompagner et de cheminer ensemble,


Théo


Σχόλια


bottom of page